Je veux être un "bien-pensant" !

Publié le par Etarcos

Un petit coup coup de gueule tardif...

Je ne sais si, comme moi, vous avez remarqué le "revival" de cette expression dans moult réactions sur les sites d'actualité ou autres forums.

C'est devenu l'insulte à la mode, et je dois bien avouer mon incompréhension... Les gens de gauche l'utilise contre les gens de droite, et inversement, surtout inversement, d'ailleurs.

Hum... ça veut dire quoi ? Bien – penser... mais c'est mon rêve ! Il vaut mieux mal – penser ? Penser de travers ? Penser en biais ? Faire du sophisme à la pelle ?

Non, réellement, il faut m'expliquer...


Le contexte dans lequel est employé cette expression, me semble indiquer, la plupart du temps, que l'on reproche aux "bien-pensants" leur humanisme, leur critique des théories du complot (que j'abhorre, vous le savez... et je ne vais pas en parler, ça me met en rogne rien que d'y penser...), ou tout simplement, une certaine sensibilité sur les questions sociales...


D'où mon incompréhension totale... en quoi est-ce mal de bien – penser ? Je m'efforce de bien – penser, ça n'est pas facile... on n'est jamais à l'abri d'une faute de raisonnement, d'une erreur de logique, ou, plus dur, d'un certain manque d'empathie...


Bref, j'entrave vraiment pas... donc, si vous voulez me faire plaisir :


traitez-moi de bien-pensant !


Cela me motivera dans mes efforts... C'est que c'est pas tout les jours facile, ma bonne dame,mon bon monsieur, de s'astreindre à une certaine rigueur dans la réflexion...

 

 

-------

 

Je précise, à toute fin utile, que je connais l'histoire de cette expression, mais que je ne peux m'empêcher de la trouver stupide. Il y en a d'autres, dans la même veine, que l'on nous ressort, à tord et à travers, sans  plus savoir exactement ce que cela désigne, étant employées d'un côté et de l'autre de l'échiquier politique, sur des sujets totalement différents voir opposés : politiquement correct, pensée unique pour les plus fameux...

Sérieusement, je craque... c'est réellement le paradis de l'approximation, de la rhétorique (du moins de la vision platonicienne de celle-ci), du sophisme. Par une sorte de voyeurisme malsain, je ne peux m'empêcher de lire malgré tout. C'est mon "Loft story" à moi les commentaires du Figaro, pour ne pas citer mes sources (mais c'est pas plus reluissant chez Libé...). Quelques commentaires interressants, même si je ne suis pas d'accord, se baladent de temps en temps (c'est pour cela que je fréquente ce site à la base, une contradiction construite...), tout paumés dans un amas gluant de purin vindicatif, bête et méchant. J'adore l'humour bête et méchant, mais là... c'est du "sérieux".

Publié dans Coups de gueule

Commenter cet article

Loup blanc 24/09/2009 21:13


Bonsoir Trazom
C'était, vraiment, bien pensé...ton article, là!
Le nombre d'expressions toutes faîtes que l'on utilisent à tord et à travers... vas comprendre ! ;o)
a tchao


Etarcos 25/09/2009 11:00


Salut Loup Blanc,
ravi de te voir dans le coin, et que cet article t'ai plu :-)
A bientôt,