De l'identité nationale...

Publié le par Etarcos

Une fois n'est pas coutume, une petit billet d'humeur sur l'actualité politique. A propos du fameux débat sur l'identité nationale...


Juste une petite chose : j'ai écouté, la semaine passée, un débat sur ce sujet présenté par Yves Calvi, très bon journaliste au passage. Et tous, de Besson à Moscovici n'avaient qu'un mot à la bouche : la « fierté » d'être Français, rendre aux gens cette « fierté »...


Bien. Fierté, dans cette acception, et selon le Littré c'est : l'« État d'un esprit fier, qui s'enorgueillit de ses avantages réels ou supposés ».

Quel orgueil peut-on bien tirer d'être né, par hasard, dans un pays donné ? Être fier de sa réussite professionnelle, de ses actions, de ses talents longuement travaillés, pourquoi pas, ça me semble légitime. Mais être fier d'un hasard de naissance ? Je ne comprends vraiment pas, et ça me rappelle un sentiment qui a envoyé au casse-pipe des millions de jeunes il y a un peu moins d'un siècle...


Alors, oui, je suis heureux d'être Français, ça vaut mieux que d'être, heu... Nord-Coréen, par exemple, mais fier, non. Je trouve même une telle fierté spirituellement malsaine.


On peut, à la rigueur, être admiratif d'un certain passé de la France, des Lumières, des Droits de l'Homme, de la Commune (pas de sa répression)... mais pas être fier de soi-même, pour la seule raison que l'on est Français. Enfin il me semble...


Je ne parlerai même pas de l'opportunisme de ce débat, lancé, qui plus est, par le ministre de l'immigration...

Publié dans Points de vue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thra 15/01/2010 04:50


Peut être qu'un petit troll pour le réveiller...


Atma 13/01/2010 11:16


Coucou, alors tu en panne d'inspiration ou quoi ? :)


Sophie 09/01/2010 13:44


Je suis tout à faire d'accord avec vous.
Je suis attachée au patrimoine culturel, à la contribution de nombreux artistes et penseurs français à l'histoire des idées, mais je ne ressens aucune fierté particulière à être de nationalité
française.
Par contre, nos gouvernants actuels me font honte...


doriginehumaine 06/01/2010 23:35


Arrogance nationale et embourbement


Comme me disait naguère ce sage fort bien inspiré : « le coq gaulois est le seul animal qui continue encore à chanter avec les deux pieds dans la merde »

Fable ou réalité ?


Thra 23/11/2009 22:42


Il faudrait premièrement se demander si identité et national vont bien ensemble. Parce que "français" est un terme bien peu significatif si il s'agit de définir l'identité autre qu'administrative
d'une personne.

Il se dégage en outre une arrogance assez nauséabonde quant à l'accaparement des valeurs soit disant "Françaises". La France ce sont les droits de l'homme, l'Allemagne le Nazisme et les USA le
libéralisme? Mon voisin est facho il n'est donc pas Français...

L'identité nationale c'est encore une idée dérivant de la logique centralisatrice et de dissolution de l'individu dans un groupe, une classe, pour ne pas dire un tas. Oui ça rassemble les gens en
gros tas, des tas en concurrence avec les tas d'à côté. Qu'est ce qui différencie les rivalités régionales des rivalités nationales? La grosseur du tas. Alors si on aime bien faire parti d'un tas
oui on peut être fier d'être Français.

On ne peut passer par la nation, qui est une notion de différenciation entre les individus, pour rassembler. Sauf si l'intention est de rassembler un ensemble contre un autre.